Quand on plonge dans un livre on s'attend à lire des histoires, à dévorer des émotions ou bien encore à se faire peur ..... 

Et bien les deux que je vient de lire ont tout alliés à leur façon.

51m5EhVE6QL

Quand on est embauché par une agence immobilière spécialisée dans la remise en état d'anciennes "scènes de crime", mieux vaut s'attendre au pire. C'est ainsi que Mickie Katz, jeune décoratrice fraîchement recrutée par la très mystérieuse Agence 13, doit accepter de travailler pour un milliardaire obsédé par la Troisième Guerre mondiale. Afin de mettre sa famille à l'abri du futur holocauste, ce nabab du pétrole vient d'acquérir un bunker creusé dans le désert du Nevada par l'US Air Force au temps de la guerre froide. Le rôle de Mickie est simple: redécorer le labyrinthe de béton pour en faire un paradis cinq étoiles qui rendra la claustration agréable aux survivants du conflit. Mais dès le début des travaux, les événements vont prendre un tour inquiétant dans cette forteresse mystérieusement baptisée depuis 40 ans Dortoir Interdit... Lorsqu'un lieu a été le théâtre d'un crime atroce, il a toujours des choses à dire. Des choses qu'il serait préférable de ne pas entendre. Hélas, les fantômes sont parfois trop bavards...

Mon ressentie: Je découvre cet auteur et en 290 pages me voila nouvelle fan. Une histoire au départ fortement improbable mais qui plonge  le lecteur au coeur de la folie humaine. Dans la lignée de Stephen King mais avec sa plume personnelle, Serge Brussolo tisse sa toile et nous n'en ressortons pas indemme. Froid avec des pointes d'amitié, glacial avec des émotions brulantes, bref un roman comme je les aime.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

th (2)

th (3)

 Résumé: 

Près d’un an après la disparition de Whitney Houston, sa mère Cissy publie un livre en hommage à la diva. DansRemembering Whitney, elle évoque le destin tragique de sa fille, du sommet des charts à sa descente aux enfers.

 Le 11 février 2012, la chanteuse Whitney Houston disparaissait. Retrouvée noyée dans la baignoire de sa suite dans un hôtel de Beverly Hills, la pop star souffrait depuis de nombreuses années d’une dépendance à la drogue. C’est pour rétablir la vérité, mais aussi pour souligner quelle talentueuse artiste elle était que sa mère,Cissy Houston a décidé de publier un livre en hommage à sa fille.

 Un hommage à la diva

 Dans Remembering Whitney. My Story of Love, Loss, and the Night the Music Stopped (Se souvenir de Whitney. Mon histoire d’amour, de perte, et de cette nuit où la musique s’est arrêtée), qui paraîtra aux Etats-Unis le 29 janvier prochain, Cissy Houston revient sur le destintragique de sa fille et entretient la légende de la pop star.

 Avec force de détails, parfois un tantinet glauques, Cissy revient longuement sur lesproblèmes de drogue de Whitney Houston, liés en grande partie à son mode de vie, mais aussi à son mariage chaotique avec Bobby Brown. "Elle a commencé à faire la fête et elle ne savait pas vraiment comment arrêter. Je me demandais ce qu'elle faisait dans la nuit, où elle était", rapporte le site américain du Huffington Post.

 Le récit d’une descente aux enfers

 Cissy Houston raconte notamment dans Remembering Whitney l’un des épisodes qui lui fit prendre conscience de l’état de santé de sa fille. En 2005, selon le Daily News, Cissy Houston avait ainsi décidé de rendre visite à Whitney. "J'ai pris l'avion jusqu’à Atlanta et j’ai sonné à la porte de la maison qu'elle partageait avec son mari, Bobby Brown". 

Arrivée sur place, elle découvre la maison de la star en piteux état, délabrée et en désordre. "Je suis restée sous le choc. Quelqu'un avait peint à la bombe les murs et la porte avec degrands yeux et des visages étranges. On aurait dit le mauvais œil, me regardant comme une menace. Qui ferait une chose pareille? Ca semblait fou".

Malgré ses appels en bas de l’escalier, Whitney Houston refuse de descendre pour voir sa mère. C’est après que Cissy ait obtenu une ordonnance du tribunal que Whitney est rentrée en cure de désintoxication. "Finalement, elle a cessé d'être en colère contre moi et a plus tard dit aux gens que je lui avais sauvé la vie. Mais je ne suis pas sûre qu'elle m'ait pardonné. Je pense qu’une partie d'elle ne pouvait pas supporter que j’ai révélé ce qu’elle avait de plus sombre en elle", écrit-elle.

 Mon avis: Même si ce livre est décrié par sa petite fille, Bobbi Kristina, c'est le coeur d'une mère qui parle. Au fil des pages, on oublie la star qu'étais Whitney Houston pour entrer dans le quotidien, sans détails sordides, d'un couple avec 3 enfants. Les déboires de chacun, ce qui les unie et ce qui les a séparé. Mais dans tous les cas Cissy a toujours été présente pour ses enfants. J'ai lu cela avec mon coeur de mère. Elle choisis ses mots pour ne pas choquer mais pour partager sa peine énorme face à la perte d'un enfant.

th (1)